• Géraldine Danon

Début d’année sous le soleil Marquisien

Ici la vie est douce et sucrée comme les gros pamplemousses qui bordent les chemins entre deux vallées verdoyantes.



Il suffit de se baisser pour les ramasser comme il suffit de regarder les nuages défiler dans le ciel pour être sure que Dieu existe. La nature exulte, elle rend ses habitants heureux, elle les comble, les fruits, la pêche, la chasse, juste ce qu’il faut pour leur consommation, rien de plus. C’est comme ça que l’on vit ici, la culture du coprah, la sculpture permet de rapporter quelques sous quand le cargo Aranui passe, le reste est là, il n’y a qu’à tendre la main et remercier. C’est ce que nous faisons ce soir en levant l’ancre en direction de Fatu Hiva, couverts de fruits, un régime de banane suspendu au hauban. Nous remercions Tahuata, l’île de la lumière et ses habitants pour leur accueil qui nous va droit au cœur.