• Géraldine Danon

21 mars : Antarctique : Clap de fin

Les Îles s’y dénomment Désolation, Déception. L’océan y est glacial. On le surnomme Terra Incognita ou le Continent inhumain.



Il bat tous les records. C’est le continent le plus froid: des températures de -80 y ont été enregistrées. Le plus sec, il y pleut moins qu’au Sahara, le plus inaccessible : il se situe à plus de 1000 km d’Ushuaia, la ville la plus australe du monde. Le plus vieux, on a trouvé sous la glace des roches datant de 3, 8 milliards d’années.



Le plus désert, le plus venteux. Le plus tardivement découvert: ce n’est qu’en 1840 que les hommes poseront pour la première fois le pied sur le continent.


« L’Homme n’y est pas le bienvenu »

résumé Jean Christophe Victor



Nous en revenons: C’est l’Antarctique. Un continent libre, symbole de paix. Le traité de l’Antarctique en fait depuis 1961 un territoire neutre avec le gel des prétentions territoriales établies par 7 états: la France, la Norvège, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Chili et l’Argentine.



L’exploitation des ressources naturelles est limitée par le protocole de Madrid car le continent est essentiel sur le plan écologique. En effet il regroupe environ 90% de la glace terrestre soit 70% de l’eau douce mondiale.



La fonte de ces glaces entraînerait une montée du niveau des mers et des océans de 60 mètres. Or L’Antarctique est la région du monde où il est le plus remarquable avec une augmentation qui se situe entre 2 et 4 degrés sur les 50 dernières années.



Cela représente une menace extrême en Antarctique pour un réchauffement planétaire d’environ 2 degrés. L’Antarctique occidentale s’engage dans un effondrement partiel, en raison de l’instabilité de sa calotte glaciaire marine . Si ce réchauffement atteint une valeur comprise entre 6 et 9 degrés, plus de 70% de la glace actuelle est vouée à disparaître. Il est impératif de préserver ce continent.